"Plus belle la vie" … à deux

Les oiseaux ne sont pas des animaux domestiques « classiques » comme les chiens ou les chats. Ils ne partagent le quotidien des hommes que depuis peu de temps.

Hélas de nombreux maîtres ignorent que ces «compagnons » sont – par nature – sociables et ne doivent pas rester seuls. Les perroquets, mais également des plus petits oiseaux tels que les perruches, les canaris, les pinsons ou les callopsittes ne sont pas aptes à vivre seuls dans leur cage.

Dans la nature ces volatiles vivent plutôt en colonies ou en couple. Les oiseaux ont un mode de vie principalement basé sur le processus d’échange : ils jouent, communiquent, et mangent ensemble.

Aussi pour vivre une vie saine telle que l’a programmée « mère nature » – c’est-à-dire en osmose avec ses semblables – un oiseau domestiqué ne devrait jamais se retrouver confiné seul dans une cage.

Quelle que soit la complicité de la relation entre le maître et l’oiseau, elle ne remplacera jamais la présence d’un autre volatile.

Ainsi les oiseaux vivant seuls sont généralement difficiles à apprivoiser.

Leur mal-être psychique les fragilise, et cela se traduit par des comportements anormaux, malsains allant jusqu’à de l’automutilation comme un animal s’arracherait les plumes.

Un autre symptôme peut être la manière agressive dont l’oiseau utilise ses jouets.

En période de parade nuptiale, l’animal adopte un comportement alimentaire perturbé : il n’est pas rare qu’un oiseau se mette à stocker de façon excessive ses graines au lieu de se nourrir.

Émettre des sons (humains), tenter de « parler » comme son maître peut être un autre de ces troubles du comportement

Le meilleur et le plus sur moyen de lutter contre ces incohérences est d’adopter un autre oiseau. Néanmoins, il est important de prendre certaines précautions pour présenter le nouveau compagnon à votre oiseau, surtout si ce dernier a été seul pendant longtemps.

En toute logique, il vaut mieux choisir un oiseau de la même espèce et du même âge que le vôtre, mais préférer un congénère de sexe différent. Tous ces facteurs faciliteront la  rencontre des deux volatiles.

Au début il sera préférable de loger les deux oiseaux dans des cages différentes mais concomitantes.

Vous pouvez également offrir une nouvelle cage plus spacieuse aux oiseaux. Par contre, si vous réaménagez l’espace de votre premier oiseau, celui-ci n’aura plus l’avantage d’être chez lui et devra ainsi s’adapter au bouleversement de son environnement.

Si vous prenez toutes les précautions, au bout de quelques jours les deux oiseaux – tels Roméo et Juliette – deviendront inséparables…

Quoi de plus attendrissant que de voir des tourtereaux roucouler de bonheur, aussi zooplus vous encourage à prendre l’option du « bien-être animal ».

Vous trouverez sur notre site divers articles pour rendre l’environnement de votre petit couple… très très très agréable.

Maintenant à vous de jouer !

One Reply to “"Plus belle la vie" … à deux”

  1. Excellent article décrivant bien la détresse de l’oiseau seul en cage… Les perroquets (reconnus comme faisant partie des animaux les plus intelligents), quand ils sont seuls et malheureux en cage, s’arrachent les plumes jusqu’à avoir le corps presque entièrement déplumé… Perroquets et perruches vivent en groupe dans la nature – ne les isolons pas de ce besoin de se “socialiser” à notre égoïste bénéfice….

Leave a Reply