Bien dans ses sabots

Tous les cavaliers le savent :“pas de pied, pas de cheval” ….

Prendre soin des sabots de son cheval est essentiel pour pouvoir profiter pleinement des joies de l’équitation.

Les chevaux peuvent être ferrés ou non, c’est-à-dire “pieds nus“. Cela est fonction de l’utilisation du cheval, des terrains sur lesquels on pratique l’équitation, et des préconisations du maréchal-ferrant.

En effet si par exemple un cheval est atteint de pathologies comme des bleimes, la maladie dite “naviculaire”, ou autres…, il peut être nécessaire de ferrer l’équidé.

Chevaux sans fer

Pour un cheval, au pré toute l’année, avec lequel le cavalier fait quelques promenades, le ferrage n’est peut-être pas indispensable ; un parage régulier peut alors être suffisant. Cela dépend également du type des chemins pratiqués et de la qualité de la corne du sabot. Mais si les chemins de randonnée sont caillouteux ou le si le cheval possède des pieds trop « sensibles », il existe différents modèles de “chaussures spéciales” pour protéger les sabots. Elles sont directement inspirées des hipposandales inventées par les romains.

Chevaux avec fers

La plupart des chevaux sont ferrés. Le fer permet d’éviter une usure prématurée de la corne, et peut également avoir un rôle orthopédique en corrigeant les défauts d’aplombs de l’animal, s’il en a !

Mais fers ou pas fer, le cavalier prendra soin de contrôler régulièrement l’état de la corne, et, sous le sabot, l’aspect de la sole (“voute plantaire”), de la fourchette (saillie en forme de V sous le sabot), etc.

Zooplus propose divers produits pour curer, nettoyer, nourrir les pieds des chevaux. En cas de fragilité ou d’une pousse trop lente de la corne, le cavalier peut enrichir l’alimentation de l’équidé avec notamment des compléments à forte teneur en “biotine”.

Dans tous les cas, votre maréchal-ferrant saura vous conseiller sur les soins à prodiguer selon les sabots de votre cheval.

Leave a Reply